2 JOURS DANS LE PARC NATIONAL ABEL TASMAN

Nos Destinations Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande - île du Sud
Parc National Abel Tasman
on
25 octobre 2017

Après avoir été surpris par l’étonnante Golden Bay, nous nous dirigeons à présent vers l’un des parc nationaux les plus populaires de Nouvelle-Zélande, le parc Abel Tasman. Il est l’un des 9 « great walks » du pays, qui sont les grandes randonnées les plus célèbres de Nouvelle-Zélande. C’est donc avec enthousiasme que nous nous rendons à Marahau pour une escapade de 2 jours et une nuit au beau milieu de la jungle locale et à proximité des plus belles plages du pays.

L’organisation de la randonnée Abel Tasman « coast track »

Le Abel Tasman coast track (le nom de la randonnée in English) comprend 60 km de piste soit entre 3 et 5 jours de randonnée. Grands sportifs que nous sommes, nous décidons de nous limiter à 2 jours de marche histoire de passer une nuit en Hut au beau milieu de la jungle. Après avoir pris tous les renseignements à l’office de tourisme de Motueka, nous choisissons d’opter pour 2 jours de marche. Nous nous dirigerons vers le nord et embarquerons dans un bateau taxi pour nous ramener au point de départ et retrouver notre voiture.

Randonnée Abel Tasman

Il faut savoir que l’organisation et l’offre touristique pour se balader dans et autour du parc d’Abel Tasman est très complète.

Il y a la possibilité entre autre de :

  • Louer un kayak pour un ou plusieurs jours avec possibilité d’effectuer le retour en bateau taxi
  • Prendre un bateau taxi dès le point de départ jusqu’à une zone choisie du parc puis effectuer le retour à pied
  • Débuter la randonnée à pied du point de départ (Marahau) puis choisir un retour en Bateau taxi dans les différentes zones d’embarcations du parc.
  • Prendre un bateau taxi du point de départ jusqu’à un point A puis revenir toujours en bateau taxi d’un point B au point de départ. Cela permet au personne désirant faire un petit tronçon de la randonnée de profiter également de la beauté du parc l’espace d’une journée ou d’une après midi.

Voici les différentes agences de « bateau taxi » (prix des prestations équivalentes mais horaires différents) :

Si le point de départ s’effectue le plus généralement au sud du parc (Marahau), il est également possible de garer sa voiture dans le nord du parc (Wainui Bay) et ainsi découvrir une autre partie de l’ Abel Tasman coast track.

Cette souplesse dans l’organisation de la randonnée permet aux futurs randonneurs de faire son parcours à la carte selon sa forme physique, sa volonté de passer une ou plusieurs nuits dans le parc, ou encore en fonction de son budget. Car si l’entrée au parc est gratuite, une nuit en hutte coûte environ 30$ et le bateau taxi peut s’avérer onéreux en fonction de la distance.

Vous pouvez dès maintenant vérifier les disponibilités et prix des huttes : ICI

Les équipements pour la randonnée

L’idéal pour profiter du parc ainsi que de ses plages de sable orangé est de le visiter au cours du printemps ou de l’été pour profiter de journées ensoleillées ainsi que de nuits douces.

Plage de sable orangé Abel Tasman

Plage de sable orangé Abel Tasman

Malheureusement nous étions dans la région en plein automne. Nous nous sommes ainsi équipés chaudement notamment pour la nuit en hut et nous avons prévu des vêtements de pluie au cas où.

Bien équipés pour la randonnée à Abel Tasman

Equipés de notre gros « backpack », nous avons donc emporté en bref:

  • Duvet
  • Affaires chaudes
  • Doudoune
  • Tongues / Chaussures de marche
  • Maillot de bain / Serviette
  • Frontale
  • Eau potable
  • Nourriture prête à consommer
  • Appareil photo, Go pro, batterie nomade

Prendre des réserves conséquentes en nourriture et eau

Il n’y pas d’accès à l’eau potable, ni de ravitaillement possible en nourriture tout le long du circuit. Nous avons donc préparé une ribambelle de sandwichs divers et variés ainsi que 2 litres d’eau pour les 2 jours. Même si il est possible d’avoir accès à de l’eau douce dans certaines hut, il faut au minimum disposer de pastille de purification ou bien faire bouillir l’eau et donc avoir avec soi de quoi faire bouillir de l’eau (évidemment..). Il s’est avéré par la suite que les 2 litres d’eau étaient un peu limite compte tenu de la débauche d’énergie dégagée pendant les 2 jours de marche.

Notre tracé pour 2 jours / 1 nuit dans l’ Abel Tasman coast track

Parc National Abel Tasman

Nous avons choisi de parcourir environ la moitié du parc en 2 jours seulement car on nous a indiqué à plusieurs reprises que les paysages le long du circuit étaient assez redondants.

Vous pouvez dès à présent organiser votre future randonnée grâce à ce petit guide technique réalisé par le parc Abel Tasman.

Jour 1 : de Marahau à Bark Bay  (20,8 km, 7h)

Nous avons décidé de partir au alentours de 7h du matin du parking de Marahau afin d’arriver dans la zone d’Anchorage pendant la marée basse pour éviter de faire un détour et ainsi économiser 1h de marche. L’arrivée prévue avant la tombé de la nuit à Bark bay nous permettait de nous installer tranquillement dans le campement.

Jour 2 : de Bark Bay à Awaroa (13,5 km, 4,5h)

Une fois la première grosse journée de marche terminée, nous avons planifié une deuxième journée de randonnée plutôt calme.  Nous avons ainsi pu prendre le bateau taxi du début d’après midi et ainsi regagner notre voiture pour poursuivre notre route vers la prochaine étape.

Jour 1 : de Marahau à Bark Bay  (20,8 km, 7h)

Nous voilà parti avec un rythme effréné pour atteindre l’objectif de la journée : Arriver à Anchorage pendant la marée basse pour pouvoir traverser la zone. Nous passons 3 h sur les 4h à traverser la jungle local (« bush ») sous un ciel menaçant. Notre objectif ne nous permettant pas d’explorer plus la côte, nous décidons de nous arrêter pour manger après avoir traversé la zone à marée basse , OUF mission accomplie !

Traverser la jungle locale, Abel Tasman

Traverser la jungle locale, Abel Tasman

Nous repartons sur un rythme plus tranquille mais avec la ferme intention d’arriver à Bark Bay avant la nuit et espérons avant la pluie. Quasiment seuls entre « bush » et rivages côtiers, nous décidons de faire une pause sur une petite crique de sable orangé (sandfly bay). La baignade n’est pas de circonstance au vue du temps menaçant et de la temperature glaciale de l’eau.

Sandfly bay, Abel Tasman

Nous approchons petit à petit de notre destination avec des passages surprenants comme la traversée d’une rivière sur un pont suspendu de 47m de long.

Pont suspendu, Abel Tasman

À quelques minutes de notre arrivée au campement, nous devons faire face à une pluie diluvienne qui nous obligera à finir les quelques mètres en courant.

Arrivée dans la hut, une dizaine de personnes commencent à installer leur duvet et préparer le repas du soir. Nous suivons le pas, installons notre « campement » et dégustons notre sandwich. La rude journée de marche dans les pattes aura eu raison de nous, à peine avoir terminé le repas  au coin du feu, nous nous endormons vers 20h (!) pour être en parfaite forme le lendemain.

Jour 2 : de Bark Bay à Awaroa (13,5 km, 4,5h)

Pas de grasse matinée possible dans cette chambre d’au moins 14 personnes… Cela tombe bien après une rapide collation, nous voilà sur la route pour 13,5 km de marche avec une arrivée impérative avant l’arrivée du bateau taxi de 14h. Toujours accompagné d’un ciel nuageux, nous longeons par moment de superbes plages désertes de sable orange unique au monde.

Plage de sable orangé, Abel Tasman

Plage de sable orangé, Abel Tasman

La dernière heure de marche se déroule au coeur de la foret native de Nouvelle-Zélande.

Abel Tasman

Abel Tasman

On arrive enfin dans la zone touristique de Awaroa mais tout est fermé et aucune personne à l’horizon, Bienvenue dans la basse saison! Nous embarquons ensuite à 14h pétante dans le bateau taxi, pour 30 min de bateau avec de monstrueuses vagues.
Petite anecdote : Arrivée à marée basse, le bateau monte de lui-même sur la remorque d’un tracteur. Toujours installés dans le bateau, le tracteur nous remorquera jusqu’au point de départ, le parking où nous avons laissé notre petite voiture.

Le tracteur remorque le bateau jusqu’au parking, Abel Tasman (Credits Photo ici)

Notre avis sur Abel Tasman Coast Track :

ABEL TASMAN COAST TRACK

C’est avec un peu de fatigue et les pattes un peu lourdes, que nous conduisons vers notre prochaine étape, la région de Nelson Lake au sud de la ville de Nelson.

A bientôt pour de nouvelles vadrouilles !

Mélanie & Benoit

TAGS
RELATED POSTS

LEAVE A COMMENT

Benoit et Mélanie
Montpellier, FRANCE

Découvrez les aventures de Mélanie & Benoit autour du monde. Ce blog est l'occasion pour nous de partager nos meilleurs moments de voyage. Vous trouverez peut être des informations pour vos futurs voyages ? Bonne lecture ! #Mélanie&Benoit #OnTour

Abonnez-vous :)

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email en direct live !

Instagram
  • Pepper plantation for the sky, Kampot, Cambodia 🇰🇭 #chillandvadrouille #cambodia #travel #drone #dji #us #asia #travelblogger #pepper #sky #art
  • Ready to ride the Cambodian countryside 🇰🇭🛵🍚 #chillandvadrouille #cambodia #asia #ride #countryside #travel #wild #us #travel #landscape #peace #roadtrip
  • Temple from the sky, Battambang, Cambodia 🇰🇭 #chillandvadrouille #cambodia #temples #asia #angkorwat #drone #moutain #love #us #dji #landscape #travel
  • City of temple, Dawn light, Siem Reap, Cambodia 🇰🇭 #chillandvadrouille #travel #backpacker #asia #temple #light  #angkorwat #sky
  • Exploring the temple, Siem Reap, Cambodia 🇰🇭 #chillandvadrouille #temple #asia #cambodia #travel #backpacker
  • On our way to Angkor Wat, Siem Reap, Cambodia 🇰🇭 #chillandvadrouille #asia #angkorwat #cambodia #travel #hershel #beautiful
Merci !
  • 13 333 Visites
Suivez-nous sur Twitter